La Pradine Gourmande - Activités

Activités

Distance : 10km - 15min

Capitale du Périgord noir, aux confins des causses du Quercy, cette cité historique est un site touristique majeur, renommé pour sa parure monumentale datant essentiellement de la période médiévale et du début de la Renaissance (xiiie au xvie siècle). Son centre-ville, d'une grande homogénéité, est ainsi composé d'un lacis de ruelles et de venelles pittoresques, de placettes ombragées, bordées d'hôtels particuliers aux toits de lauze dont les plus célèbres sont la maison de La Boëtie, l'hôtel du Barry, l'hôtel de Savignac ou encore le présidial. Centre névralgique de la ville, la place de la Liberté, bordée de terrasses, est le siège du marché, où se vendent les spécialités de la région : foie gras, truffes, figues et noix. Dans son prolongement, s'ouvrent en perspective la cathédrale Saint-Sacerdos et le palais des évêques, qui rappellent que Sarlat a été cité épiscopale pendant plusieurs siècles.

Possédant un ensemble urbain médiéval parmi les plus importants du monde, Sarlat a été la première ville a bénéficier de la loi Malraux, en 1964. Cette petite cité périgordine, visitée par plusieurs centaines de milliers de touristes chaque année, sert également ponctuellement de cadre à des films historiques.

 

 

Capital of Black Périgord , on the borders of limestone Quercy , this historic city is a major tourist attraction , famous for its monumental ornament dating mainly from the medieval period and early Renaissance ( thirteenth to the sixteenth century). Its downtown , high homogeneity , is composed of a maze of narrow streets and picturesque alleys of shady squares , lined with mansions with tiled roofs , the most famous are the home of La Boetie , the hotel du Barry, the hotel or the presidial Savignac . Nerve center of the city, Liberty Square , lined with terraces, is the seat of the market, which sell local specialties : foie gras, truffles, figs and nuts. In its extension , open perspective Saint Sacerdos cathedral and bishop's palace , reminiscent of Sarlat was episcopal city for several centuries. 

With a medieval among the world's largest urban center , Sarlat was the first city to benefit from the Malraux Act in 1964. This small périgordine city , visited by hundreds of thousands of tourists every year , also used occasionally as a framework for historical films.

 

 

Distance : 29km - 35min

La grotte de Lascaux est l'une des plus importantes grottes ornées paléolithiques par le nombre et la qualité esthétique de ses œuvres. Elle est parfois surnommée « la chapelle Sixtine de l'art pariétal » ou « chapelle Sixtine du Périgordien » selon une expression attribuée à Henri Breuil qui la nomme également « Versailles de la Préhistoire » ou « Altamira française ».

Les peintures et les gravures qu'elle renferme n’ont pas pu faire l’objet de datations directes précises : leur âge est estimé entre environ 18 000 et 17 000 ans à partir de datations et d’études réalisées sur les objets découverts dans la grotte. La plupart des préhistoriens les attribuent au Magdalénien ancien, sauf quelques-uns qui penchent plutôt pour le Solutréen qui le précède, voire pour le Gravettien.

 

 

Lascaux Cave is one of the most important Palaeolithic caves decorated by the number and the aesthetic quality of his works. It is sometimes called "the Sistine Chapel of cave art" or "Sistine Chapel of Périgordien" as an expression attributed to Henri Breuil who also called "Versailles of Prehistory" or "French Altamira."

Paintings and prints it contains could not be specific direct dating: age is estimated between about 18,000 and 17,000 years from dating and studies on objects found in the cave. Most prehistorians attributed to the ancient Magdalenian, except a few that are rather inclined to the Solutrean that precedes or for the Gravettian. 

 

 

 

Distance : 41km - 55min

Rocamadour, « citadelle de la Foi », est également un site touristique de premier plan, l'un des plus visités de France avec 1,5 million de visiteurs par an, après Le Mont-Saint-Michel, la cité de Carcassonne, la Tour Eiffel et le château de Versailles.

La cité médiévale, aux ruelles tortueuses, est gardée par une série de portes fortifiées (porte Salmon, Cabilière, de l'hôpital, du figuier). Un escalier monumental, que les pèlerins gravissaient (et gravissent parfois encore) à genoux conduit à l'esplanade des sanctuaires, où se cotoient la basilique Saint-Sauveur, la crypte Saint-Amadour (classées au patrimoine mondial de l'humanité), les chapelles Sainte-Anne, Saint-Blaise, Saint-Jean-Baptiste, Notre-Dame (où se trouve la Vierge noire) et Saint-Michel. L'ensemble est dominé par le palais des Évêques de Tulle.

Un chemin de croix conduit au château et à la croix de Jérusalem, où a été aménagé un belvédère.

 

 

Rocamadour, "Citadel of Faith", is also a leading tourist attraction, one of the most visited France with 1.5 million visitors a year, according to Le Mont-Saint-Michel, Carcassonne, the Eiffel tower and Versailles.

The medieval city, with winding streets, is guarded by a series of fortified doors (door Salmon, Cabilière, the hospital, the fig tree). A monumental staircase, the pilgrims climbed (and sometimes climb yet) led to the knees esplanade sanctuaries where cotoient the Basilica Saint-Sauveur, Saint-Amadour crypt (UNESCO World Heritage Site), the chapels Sainte-Anne, Saint-Blaise, Saint-Jean-Baptiste, Notre Dame (where the Black Madonna) and Saint-Michel. The whole is dominated by the palace of the Bishops of Tulle.

Stations of the Cross to the castle and the cross of Jerusalem, where was built a gazebo.

 

 

 

Distance : 54km - 1h

Le Gouffre de Padirac est une entrée monumentale de cavité naturelle, situé dans le Lot en France, d'une dimension de 35 mètres de diamètre environ, au fond de laquelle, à 103 mètres de profondeur, coule une rivière souterraine qui parcourt une partie d'un grand réseau de plus de 40 kilomètres de développement.

La formation du gouffre est due à un effondrement de la voûte à une période indéterminée. Nous savons simplement qu'il existait déjà au iiie siècle de notre ère.

En 1907, il existait encore un petit mur en pierres sèches et les restes d'un antique foyer sur le sol du talus détritique du gouffre. Armand Viré pensait que ces vestiges avaient été laissés par des vaincus de la guerre de Cent Ans. « Des cendres, des charbons, des débris de cuisine et des armes y ont été trouvées » et furent par la suite exposées au public dans une vitrine à l'entrée du gouffre. Il fut habité à la fin du xive siècle ainsi qu'en fin du xvie siècle. En 1595, d'après François de Chalvet de Rochemonteix, les hommes profitent des conditions climatiques du lieu pour en extraire un fort bon salpêtre1.

En 1867, la justice fit remonter le corps d'une jeune fille assassinée.

Le spéléologue Édouard-Alfred Martel fut le découvreur de la rivière souterraine du gouffre de Padirac.

 

 

Padirac is a monumental entrance to natural cavity , located in the Lot in France , with a dimension of 35 meters in diameter, the bottom of which , at 103 meters , flows an underground river that runs through a portion of a large network of over 40 kilometers of development.

Training gap is due to a collapse of the vault indefinitely. We just know that already existed in the third century of our era.

In 1907 , there was still a small dry stone wall and the remains of an ancient home on the floor of detrital slope of the abyss. Armand Vire thought that these remains were left defeated by the Hundred Years War . " From the ashes , coals , fragments of food and weapons were found there " and were subsequently exposed to the public in a display case at the entrance of the gulf . It was inhabited in the late fourteenth century and at the end of the sixteenth century. In 1595 , after François Chalvet Rochemonteix , men take advantage of local climatic conditions to extract a very good salpêtre1 .

In 1867, Justice made up the body of a young girl assassinée2 .

The caver Édouard- Alfred Martel was the discoverer of the underground river Padirac 

 

 

 

Distance : 7km - 15min

Les Jardins du Manoir d'Eyrignac sont situés non loin des Grottes de Lascaux et de Sarlat.

Ces jardins furent créés à l'origine au xviiie siècle, dans le style très particulier des jardins à la française.

Ils ont été transmis en héritage par les fils et les filles de la même famille depuis cinq cents ans : vingt-deux générations se sont succédé depuis la construction du premier « castel ».

Lors de la Fronde des Princes au xviie siècle, en rébellion contre Mazarin, l'ancêtre du propriétaire actuel demeura dans le camp loyaliste : les troupes du Grand Condé, en représailles, détruisirent alors le premier castel, datant du haut Moyen Âge.

Le manoir actuel fut reconstruit par Antoine de Costes de la Calprenède au XVIIe siècle sur les ruines de l'ancien repaire noble. Les premiers jardins ont été conçus au XVIIIe siècle, à l'initiative de Louis-Antoine Gabriel de la Calprenède (l'arrière-petit-fils d'Antoine) : jardins à la française inspirés par ceux des villas d'Italie comme le goût de l'époque le voulait. Ils furent complètement remaniés au xixe siècle pour suivre la nouvelle mode, et devinrent un parc à l'anglaise.

Le père de l'actuel propriétaire redonna vie aux jardins à la française d'Eyrignac. S'en remettant à sa propre inspiration, il rechercha sur le terrain toutes les traces de l'ancien jardin : murets, escaliers, ancien bassin, etc. Il dessina lui-même le jardin si souvent imaginé et qui correspondait à son caractère.

 

 

Gardens of Eyrignac are located near the Lascaux Caves and Sarlat.

These gardens were originally created in the eighteenth century , in the very particular style of French gardens .

They were transmitted by inheritance the son and daughters of the same family for five hundred years, twenty-two generations have passed since the construction of the first " castle ".

During the Fronde of the Princes in the seventeenth century , in rebellion against Mazarin , the ancestor of the current owner remained in the loyalist camp, the troops of the Grand Condé , in retaliation , then destroyed the first castle, dating from the Middle Ages.

The current mansion was rebuilt by Antoine Costes Calprenede the seventeenth century on the ruins of the ancient noble den. The first gardens were designed in the eighteenth century , on the initiative of Louis Antoine Gabriel de la Calprenede ( the great-grand - son of Antoine ) : French gardens inspired by those villas like the taste of Italy at the time wanted. They were completely redesigned in the nineteenth century to follow the new fashion, and became an English park .

The father of the current owner restored life to the French gardens Eyrignac . Relying on his own inspiration, he sought on the ground all traces of the old garden : walls , stairs, old pond , etc. . He drew himself garden so often imagined and which corresponded to his character.

 

 

 

La Roque Gageac, Beynac, Domme, Eyzies, Belves, Monpazier, Collonges la Rouge, Les chateaux de Fénelon, de Castelnaud, de Hautefort, de Milandes, de Marqueyssac, ...